Le "journalisme de données" est plus souvent évoqué dans sa terminologie anglaise, car l'essentiel de la littérature sur cette forme de journalisme es

Le « journalisme de données » est plus souvent évoqué dans sa terminologie anglaise, car l’essentiel de la littérature sur cette forme de journalisme est toujours en anglais. Ce type de journalisme utilise les données, le matériau le plus abondant dans les sociétés contemporaines pour simplifier les informations et en améliorer la compréhension par le plus grand nombre d’humains. Le journalisme de bases de données a pour objectif de donner un souffle nouveau au journalisme : d’une part, en utilisant des bases de données. D’autre part, en mettant ces données à la disposition du public.

Données ouvertes et réutilisables

Le journalisme de données est quasiment un courant philosophique. En effet, il part du principe que tous les humains devraient avoir accès aux données. Ces dernières étant collectées souvent pour la plupart des humains. Dans ce type de journalisme, il y a une obligation de diffuser les statistiques réalisées par des institutions.

Un autre aspect est la réutilisation libre des données produites. Ces dernières doivent pouvoir être réutilisées par tous. Il est aussi fondamental que les données puissent être lues par des machines. Théoriquement, il n’est pas nécessaire de saisir manuellement l’ensemble des données dont on a besoin. Un des aspects importants dans le journalisme de données est la visualisation des données traitées.